Labels > Cam Jazz > Trio IXI: Regis Huby, Guillaume Roy, Atsushi Sakaï > Improvisation -- Live at Gravner Winery

Trio IXI: Regis Huby, Guillaume Roy, Atsushi Sakaï

Improvisation -- Live at Gravner Winery

Cam Jazz CAMJ 7947-5

8052405143600 - Improvisation - CD

Artists :
Guillaume Roy ( Viola )
Atsushi Sakaï ( Cello )
Régis Huby ( Violin, Live Electronics )
Trio IXI ( String Trio )
Release date
May 24, 2019
Duration
0:55:00

Jazz is played on trumpets, saxophones, banjos and drums, right? Jazz always has the word “blues” in its titles, or else the name of a Broadway song. We all know that, ok? But listen, dig deep into the history of the music and it becomes clear that some of the earliest jazz or pre-jazz performances, played after hours, away from the big house and in private, almost certainly involved string players who’d been employed to accompany waltzes, polkas and maybe reels for the plantation owner and his guests.  So we shouldn’t be too surprised to hear jazz performed on violin, viola and cello. Like the String Trio of New York and a small number of similar groups, TRIO IXI have gone back to the roots of jazz in order to move it another evolutionary step forward. The “songs” may be presented as classical “movements”, but the real clue to this extraordinary record is the title. These guys improvise, and with fire.  Violinist Régis Huby knows that even with four strings you can still wail righteously. Guillaume Roy is both a second lead voice – maybe that’s the viola’s fate – but also an able accompanist, while Atsushi Sakaï is far from being a third wheel; cello is perhaps the most underrated jazz instrument of all, so close to the human voice.  New wine, then, in old skins, but absolutely of the moment. (Brian Morton)


Recorded Live at Gravner Winery (Oslavia, Italy) on 7 June 2018
Recording engineer Stefano Amerio

Photos by Elisa Caldana

Reviews

Jazz und Wein - Das Dutzend voll

2017 hat sich Ermanno Basso, der Produzent des in Rom beheimateten Labels CAM Jazz vorgenommen, eine ganze Serie Live-Konzerte in diversen Weinkellern des Friauls aufnehmen zu lassen. Innerhalb einer Woche liess er nach dem Motto ”Jazz und Wein sind voller Vitalität” in sechs verschiedenen Kellereien ebenso viele Live-Aufnahmen einspielen. Die 2018 erschienene Serie hatte Erfolg (vgl. JNM 5/2018), sodass sich Basso zu einer zweiten Serie in den Weinkellern des Friauls entschloss und das Dutzend voll machte.
…Das zweite Trio könnte nahezu als klassisches Ensemble gelten. Régis Huby (v), Guillaume Roy (vla) und Atsushi Sakaï (vc) widmen sich in ihrem zum Trio geschrumpften IXI – der vielbeschäftigte Théo Ceccaldi (v) war wohl nicht verfügbar – einer langen Improvisation in zwei Sätzen, die voller komplexer Verwebungen sind. Diese Aufnahmen aus der Gravner Weinkellerei in Oslavia sind so atemberaubend wie spannend!…

10/9/2019JAZZ'N'MORERuedi Ankli
JAZZ ET VIN en Italie, millésime 2018, publié en 2019

On se souvient peut-être du millésime 2017, publié juste avant l'été 2018, et alors chroniqué dans nos colonnes (http://lesdnj.over-blog.com/2018/06/jazz-et-vin.en-italie-du-nord-est.html). La fin du printemps 2019 nous a offert une nouvelle fournée de ces concerts, toujours captés dans des domaines viticoles du Nord-Est de l'Italie. Il fallut au chroniqueur attendre le paisible repos aoûtien (on préfèrerait écrire augustinien, mais cela pourrait prêter à confusion....) pour approfondir la première écoute rapide de juin et déguster, comme il se doit.
Tous ces disques ont été enregistré en concert dans des domaines viticoles de Vénétie-Frioul-Julienne, entre le 4 et le 9 juin 2018… Le 7 juin, au Domaine Gravner d'Oslavia, on entre de plain-pied dans le champ expérimental avec le Trio Ixi, et une improvisation en deux parties que nous rappelle (s'il en était besoin....) que parfois la musique improvisée est d'une densité qui rivalise sérieusement avec la musique-savante-écrite-et-contemporaine. Il faut dire que Régis Huby (violon), Guillaume Roy (alto) et Atsushi Sakaï (violoncelle) sont trois orfèvres de l'impro, nourris par une complicité active exercée au sein du Quatuor Ixi. Comme un bouquet de beautés fugaces dont on se rend compte, minute après minute, qu'elles forment une œuvre cohérente…

13/8/2019lesdnj.over-blog.comXavier Prévost
TRIO IXI . Improvisation

Clairement contemporain, le trio affirme en deux mouvements la place qu’il s’est choisi dans ce concert avec une constance improvisatoire sans faiblesse. Ici l’on expérimente de façon assez radicale. C’est une musique définitivement contemporaine qui ne cherche pas à séduire l’auditeur. En toute honnêteté, elle demeure pour une large part hermétique à notre esprit qui ne sait comment la comprendre. Mais peut-être faut-il juste la ressentir. Quoi qu’il en soit, durant ce concert, le trio s’exprime avec une forme de raucité gémissante et d’éclatement rythmique qui retient l’attention. Est-ce une musique de l’intérieur ? Une entrée sur un imaginaire à nous inaccessible ? Une forme d’expression nouvelle ? Oui, possiblement. Mais alors, il nous faudra écouter et réécouter ce travail qui fait fi de biens des codes auxquels nous sommes habitués. Heureusement, l’inusuel offre de nouveaux paysages et nul doute que nombre d’auditeurs seront porteurs de capacités d’écoute dont nous sommes, à ce jour, privés.

27/6/2019culturejazz.fYves Dorison